Digitalisation des supply-chains

La 3e conférence « Supply Chain connectée et stratégie digitale » était organisée le 6 octobre à Paris par CCM Benchmark en partenariat avec Supply Chain magazine, le Master Supply Chain de Paris-Dauphine et le journal du Net.

Retrouvez le compte-rendu détaillé des témoignages de 9 responsables de l’industrie, de la distribution et du e-commerce (allant de la start-up à des entreprises « traditionnelles » comme Astom, Bosch, La Redoute, Volswagen…) en vous connectant sur votre espace adhérent !

Cet événement a permis de donner des exemples concrets de supply chains connectées et aussi de partager les bonnes pratiques concernant la mise en oeuvre d’une stratégie digitale. En effet, s’ils correspondaient à des modèles économiques très différents, tous les intervenants avaient en commun le fait de s’appuyer sur des outils et une stratégie numériques avancés.

Constat général : les consommateurs, et par contrecoup les clients professionnels, deviennent de plus en plus exigeants en matière de délais, de traçabilité et d’adaptation de l’offre à leur demande ; est évoqué à ce sujet « l’effet Amazon ». La supply-chain constitue la clé pour répondre avec efficience à ces attentes accrues, en devenant toujours plus réactive, voire prédictive, tout en restant flexible. Dans ce cadre, la maîtrise et l’utilisation des données sont fondamentales et concernent les SC managers autant, si ce n’est plus, que les informaticiens. Plusieurs intervenants ont ainsi évoqué la nécessité d’avoir un « miroir digital » reflétant avec exactitude la réalité des stocks et flux physiques pour maximiser la performance logistique.

Un autre thème récurrent a été l’importance d’avoir une vision globale de la supply-chain, en interne en lien permanent avec toutes les fonctions (marketing pour la distribution et, bien sûr, approvisionnement et production pour l’industrie), mais également en externe, avec une collaboration accrue entre maillons. Il s’agit de penser et agir en réseau, et non plus en linéaire.

Mais un long chemin reste à parcourir. Ainsi, la présentation d’une enquête réalisée auprès de 300 décideurs SC de très grosses entreprises dans 20 pays montrent que si 75 % des répondants considèrent la transformation digitale de la SC comme étant importante ou très importante, ils sont nettement moins nombreux à avoir engagé les investissements qu’ils jugent pourtant eux-mêmes indispensables ! En logistique, de nombreuses opportunités sont encore à saisir, comme l’ont illustré les nombreux acteurs positionnés sur le dernier (ou premier !) kilomètre.

L’évolution du numérique impacte également les outils industriels. Ont été évoqués robotisation des entrepôts, impression 3D, véhicules autonomes…  Ces sujets font encore largement débat, tant dans leur faisabilité technique que dans les impacts escomptés. En effet menaces et opportunités, notamment sur l’emploi et les conditions de travail, sont encore difficiles à évaluer… mais ne doivent pas empêcher d’avancer.

Nous avons commencer à échanger sur ces enjeux lors de notre dernier café de la logistique, le 27 octobre matin.  Données et logistique : la révolution ? Comment en tirer de la valeur ajoutée pour les entreprises et le territoire. Si travailler sur ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à prendre contact avec nous !