Glossaire de la logistique

 

COUVERTURE-LEXIPROElaboré par des professeurs du CRET-LOG, laboratoire de recherche en supply chain de l\’université d\’Aix-Marseille II, le Lexipro recense les mots fondamentaux de la logistique et leur redonne leurs sens premier.

Logo-LOG-MAG-rougeQD

Mentions légales
Accéder au site WK Transport-Logistique

 

All | A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W
There are 21 names in this directory beginning with the letter E.
E-« X »
Application de l’activité ou du processus « X » considéré au domaine des échanges électroniques. Par exemple, la e-logistique désigne les solutions logistiques mises en place dans le cadre du e-commerce.
E-PROCUREMENT
Démarche de gestion des achats et des approvisionnements au moyen des technologies internet. Cette démarche est initialement développée par une seule entreprise (« solution propriétaire ») mais peut évoluer vers un modèle partagé dans le cadre des places de marché*.
EAN-128 OU CODIFICATION DE L’UNITÉ COMMERCIALE (OU LOGISTIQUE)
Symbole code à barres identifiant l’unité de commande, de livraison et de facturation entre les partenaires commerciaux. L’EAN-128 est le code utilisé en gestion des stocks et de l’entreposage. Une unité commerciale ou logistique identifiée par un EAN-128 (par exemple un colis) comprend plusieurs unités consommateur identifiées par un EAN-13*.
EAN-13 OU CODIFICATION DE L’UNITÉ CONSOMMATEUR
Symbole code à barres identifiant le produit destiné à l’utilisateur ou au consommateur final. L’EAN-13 est le code figurant sur le produit (unitaire ou par lot) présent dans les linéaires.
Eco-conception
Démarche qui prend en compte, dès la phase de recherche et développement, les problématiques de réduction des impacts environnementaux des produits tout au long de leur cycle de vie (de l’approvisionnement des matières premières jusqu’à leur récupération, recyclage ou élimination en fin de vie). Ainsi, l’utilisation de matériaux plus respectueux de l’environnement (réduction des déchets en augmentant le taux de recyclage) et la réduction de la consommation de ressources (énergie non renouvelables notamment, eau…) et des rejets nuisibles (émission de gaz à effets de serre, pollution des nappes phréatiques…) sont au c?ur de cette démarche. Dans ce cadre, l’éco-logistique* se préoccupe à la fois de la conception de chaînes durables et de la ré ingénierie des chaînes existantes via notamment la réduction des impacts environnementaux liés à l’entreposage et au transport durant tout le cycle de vie du produit (approvisionnement, production, distribution, SAV et gestion des retours, récupération, recyclage et élimination en fin de vie).
EDIFACT-EAN COM
Désigne l'un des langages de communication standard utilisé lors des échanges EDI*
Effet bullwhip (nerf de bœuf ou coup de fouet) – Effet Forrester
Mécanisme de déformation de l’information qui se manifeste dans le cadre d’une chaîne logistique et fait réagir, de façon croissante, les acteurs se trouvant en amont de cette chaîne. Cet effet se concrétise dans la constitution de stocks toujours plus important chez les fournisseurs qui interprètent parfois exagérément des micros variations au niveau des consommateurs.
EFFICIENT CONSUMER RESPONSE (ECR), RÉPONSE OPTIMALE AU CONSOMMATEUR
Démarche de coopération entre entreprises industrielles et distributeurs dont l’objectif est d’accroître la satisfaction client tout en améliorant la performance économique des entreprises qui y concourent. L’ECR cherche à optimiser l’assortiment des points de vente et à améliorer la performance des actions promotionnelles en s’appuyant sur l’utilisation de techniques ou outils spécifiques :
ELECTRONIC DATA INTERCHANGE (EDI), ÉCHANGE DE DONNÉES INFORMATISÉ
Echange de données formatées entre les différentes applications des systèmes informatiques des partenaires (d'ordinateur à ordinateur). Cet échange s’appuie sur la mise en place de langages communs (standard EDIFACT* par exemple) et l’utilisation de voies de télécommunication.
Embranchement particulier
Voir Installation Terminale Embranchée (ITE).
EMPILEUR/DÉPILEUR
Appareil de manutention automatique notamment utilisé pour charger, stocker et/ou distribuer des palettes vides sans intervention manuelle.
Empreinte écologique
L’environnement est l'un des trois piliers du développement durable. Afin d’évaluer les impacts environnementaux des activités humaines, l'empreinte écologique est un indicateur qui estime les surfaces nécessaires pour satisfaire les besoins humains en fonction du mode de vie et de l’intensité de ressources utilisées pour chaque unité de biens et de services. Sont ainsi prises en compte les surfaces bâties (infrastructures diverses et logements), les surfaces de forêt (bois de chauffage…), les zones de pêches, les prairies et pâturages, les terres cultivées, ainsi que les surfaces nécessaires à l’absorption du CO2 issu de la combustion des énergies fossiles (décrémentées de la quantité absorbée par les océans) et à l’absorption des déchets, leur stockage et leur traitement.
ENTERPRISE RESOURCE PLANNING (ERP), PROGICIEL DE GESTION INTEGRÉ
Application informatique permettant l’intégration de l’ensemble des flux d'informations relatifs à la gestion des différentes fonctions de l’entreprise (module comptable, module de gestion de production, module commercial, module logistique).
ENTREPOSAGE DE DONNÉES
Voir Data warehousing.
Entrepôt vert
La réduction de la consommation de ressources non renouvelables, ainsi que des émissions de gaz à effet de serre est au c?ur de la construction et du fonctionnement de ces nouveaux entrepôts. Ces objectifs se traduisent notamment par l’utilisation de matériaux de construction plus respectueux de l’environnement (le bois par exemple), des installations moins consommatrices de ressources (système de récupération des eaux de pluies, panneaux solaires…) et des aménagements extérieurs réduisant la pollution visuelle (plantations).
ENTREPRISE APPLICATION INTEGRATION (EAI), INTEGRATION DES APPLICATIONS DE L'ENTREPRISE
Outils et méthodes qui permettent d'instaurer des échanges entre des applications non conçues initialement pour communiquer. L'EAI permet, à partir d'une modélisation des échanges entre les applications, de traduire les données pour les rendre utilisables par l'application destinataire et de les "router" correctement par le biais notamment des logiciels de Middleware*. L'EAI a été initialement développé en interne pour faire communiquer les applications composant le système d'information d'une entreprise, il désigne aussi aujourd'hui les logiciels dévelop-pés dans le cadre du BtoB qui permettent de faire communiquer, par le biais d'internet et des langages XML, des applications appartenant aux systèmes d'information de différents partenaires.
EPC (ELECTRONIC PRODUCT CODE)
Code électronique unique permettant l’identification d’un objet. Ce code peut par exemple constituer l’information envoyée par un marqueur RFID* afin de garantir la traçabilité* de l’objet. Le principe réside dans la création pour chaque objet d’une codification combinant une double identification : par référence produits (code GTIN* ou EAN*), et individuelle par l’ajout d’un numéro sériel. L’étiquette radio-fréquence*, ainsi standardisée, ne contient que l’identifiant unique de l’objet permettant de récupérer des informations dans les bases de données qui lui sont associées. Le protocole EPC, initié par AutoID Center, laboratoire du MIT (Massachusetts Institute of Technology) et développé par EPCGlobal en collaboration avec ISO, vise ainsi à promouvoir un standard pour le secteur de la grande distribution afin d’améliorer la traçabilité* des produits.
Espace de Livraison de Proximité (ELP)
Initié afin de fluidifier les déplacements urbains, les ELP permettent de stationner les véhicules de livraison sans gêne à la circulation tout en bénéficiant d’une main d’œuvre complémentaire pour accélérer les opérations (déchargement et livraisons).
Espace Logistique Urbain (ELU)
Initié afin d’améliorer les déplacements urbains en intégrant les problématiques du développement durable, les ELU permettent de massifier les flux entrants dans les communes avant un dispatching* vers les différents points de livraison, en particulier les espaces de livraison de proximité*, idéalement avec des véhicules écologiques fonctionnant au gaz ou à l’électricité. A titre d’exemple, la ville de Paris a engagé quatre projets d’ELU : deux à proximité des gares pour une massification des flux ferroviaires et deux fluviaux (Seine et canal Saint-Martin).
EXTERNALISATION
Décision d'entreprise consistant à confier à un tiers (par exemple, un prestataire de services logistiques*) la réalisation d'activités précédemment assurées en interne. Initialement, les chargeurs (entreprises industrielles ou commerciales) ont externalisé le transport, avant de confier progressivement des prestations logistiques à plus forte valeur ajoutée (co-packing* par exemple).
EXTRACTION DE DONNÉES
Voir Data mining.