Glossaire de la logistique

 

COUVERTURE-LEXIPROElaboré par des professeurs du CRET-LOG, laboratoire de recherche en supply chain de l\’université d\’Aix-Marseille II, le Lexipro recense les mots fondamentaux de la logistique et leur redonne leurs sens premier.

Logo-LOG-MAG-rougeQD

Mentions légales
Accéder au site WK Transport-Logistique

 

All | A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W
There are 37 names in this directory beginning with the letter P.
Palette
Support de charges utilisé pour la manutention, l’entreposage et le transport tout au long de la chaîne logistique*. La palette se compose de deux planchers reliés par des entretoises ou d’un seul plancher reposant sur des supports ; elle peut être de bois, de plastique, de carton ou de métal. La charge palettisée peut être manutentionnée par différents appareils : transpalette*, gerbeur* ou chariot élévateur*. Notons que dimensions et utilisations des palettes font l’objet de normes internationales.
Palettier (Rack)
Rayonnages de stockage constitués d’échelles, de lisses et d’accessoires d’identification et de sécurité.
Parc Industriel Fournisseurs (PIF)
Site industriel regroupant les fournisseurs (magasins avancés fournisseurs* et sites avancés fournisseurs*) de pièces détachées, composants et sous-ensembles utilisés dans l’assemblage final d’un produit complexe (production modulaire). La proximité géographique des fournisseurs (stocks ou entité de production) permet de réduire les niveaux de stocks de ces composants en autorisant un fonctionnement en flux synchrone* (production synchrone* et/ou en livraison synchrone*).
PCB (Par Combien)
Nombre d’unités consommateurs ou UVC* contenues dans une unité commerciale ou logistique.
PEPS (PREMIER ENTRÉ, PREMIER SORTI)
Voir FIFO (First In First Out)
Pick and Pack
Mode de préparation de commandes* consistant à composer au fur et à mesure du picking* l’unité d’expédition (colis,palette…). Ce mode d’organisation est généralement utilisé pour les préparations de commandes en rafale*.
Pick then Pack
Mode de préparation de commandes* au cours duquel tous les articles composant une commande sont prélevés dans le stock avant d’être rangés et emballés dans leur unité d’expédition (colis).
Pick to Belt
Mode de préparation des commandes* des cartons complets. Les cartons sont prélevés par le préparateur et placés sur un convoyeur implanté entre deux travées*.
Pick to light
Système de préparation de commandes assisté par ordinateur qui indique au préparateur, à l’aide d’un voyant situé sur les emplacements de stockage, l’endroit où il doit effectuer le prélèvement. La lecture optique des codes-à-barres des unités prélevées permet au système de contrôler la préparation au fur et à mesure de sa réalisation et de déclencher le prélèvement suivant.
Pick to Sort
Mode de préparation des commandes* consistant à traiter simultanément plusieurs lignes de commandes de la même référence appartenant à des commandes clients différentes. Tous les articles de la même référence sont ainsi prélevés en même temps par le préparateur et triés ensuite par commande client.
Picking
Opération qui consiste à prélever, à leur emplacement dans le stock picking*, les différents éléments (palettes, colis ou unités de vente consommateur) d’une commande.
PLACE DE MARCHÉ ÉLECTRONIQUE, MARKETPLACE
Plate-forme de communication électronique permettant à des entreprises de communiquer avec leurs partenaires (fournisseurs, distributeurs) en vue notamment d’accroître leurs transactions commerciales et d’en optimiser la performance économique.On distingue généralement trois types de places de marché électroniques : - les places de marché dites "verticales" qui peuvent réunir l’ensemble des acteurs d’une filière (par exemple, les producteurs, distributeurs et intermédiaires de l’agro-alimentaire, du textile, de la chimie…) ; - les places de marché dites "horizontales" qui peuvent regrouper des entreprises situées à un même niveau de la chaîne de création de valeur et appartenant à un même secteur d’activité (par exemple, l’ensemble des distributeurs) ; - les places de marché qualifiées de "transversales" ou "publiques" auxquelles peuvent adhérer tout type d’entreprises quel que soit leur secteur d’activité (par exemple, une place de marché regroupant des entreprises spécialisées dans des produits MRO*).
Plan de Déplacements Urbains (PDU)
Depuis la Loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (LAURE) du 30 décembre 1996, qui a modifié la Loi d’orientation des transports intérieurs (LOTI) de 1973, les agglomérations de plus de 100 000 habitats et la région Ile de France ont l’obligation d’élaborer un PDU afin de diminuer le trafic automobile et d’augmenter l’usage des transports en commun, des vélos, et du fer et des voies navigables pour le transport de marchandises.
Plan Industriel et Commercial (PIC)
Méthode qui consiste, à partir des prévisions de vente, à définir les investissements de capacités nécessaires et à répartir les charges de travail en fonction des ressources disponibles (capacités des usines, effectifs...) et des objectifs fixés (niveau des stocks, BFR, coûts de production...). Le PIC permet d’orchestrer la stratégie opérationnelle. Il est ensuite décliné dans la planification des ressources de distribution (DRP)*, le plan directeur de production (PDP)* et le material requirement planning (MRP)*.
Plan Local de Déplacement (PLD)
La loi SRU du 13 décembre 2000, modifiant la loi d’orientation sur les transports intérieurs (LOTI) prévoit que le Plan de Déplacements Urbains* de la région Ile de France « peut être complété en certaines de ses parties par des PLD qui en détaillent et en précisent le contenu dans le même objectif ».
PLANIFICATION DES RESSOURCES DE DISTRIBUTION (DRP)
Méthode qui permet de déterminer par le calcul, pour un réseau de distribution et pour une période donnée, les quantités à approvisionner par référence (par anticipation de la demande), et de définir, sur cette base, les ressources logistiques et financières nécessaires.
Plate-forme logistique
Lieu où transite la marchandise. Par opposition à l’entrepôt dont la raison d’être est le stockage des marchandises, une plate-forme est plutôt destinée au cross-dock*. Par extension, le terme de plate-forme logistique désigne également une zone d’activités logistiques composée d’entrepôts et de plate-forme (exemple de Grans-Miramas dans le sud-est de la France).
POINT DE COMMANDE
Niveau de stock à partir duquel un ordre de réapprovisionnement est passé. Ce niveau de stock correspond à la consommation moyenne du stock pendant le délai de réapprovisionnement à laquelle on ajoute le stock de sécurité*.
Pooling*
Voir Gestion Mutualisée des Approvisionnements.
POST-MANUFACTURING
Prise en charge par le prestataire de services logistiques* d'opérations productives liées à l'assemblage des produits finis.
POSTPONEMENT
Voir Différenciation Retardée.
PRE-MANUFACTURING
Prise en charge par le prestataire de services logistiques* d'opérations productives liées à l'assemblage de biens intermédiaires de production.
Préparation de commandes
Ensemble des opérations réalisées (picking*, regroupement, emballage…) pour composer une commande client dans les conditions de coût, de qualité et de délai fixées par l’entreprise et le client.
Préparation de commandes en « U »
Mode de préparation dans lequel un ordre de préparation correspond à une seule commande client. Cette commande est prise en charge par un préparateur qui prélève les différentes unités de vente en suivant un chemin de préparation* prédéfini qui se termine le plus près possible de son point de départ (U). Dans la pratique, il s’agit souvent pour le préparateur de tourner autour du chariot sur lequel il dépose les unités de vente prélevées.
Préparation en rafale
Mode de préparation dans lequel un ordre de préparation comprend plusieurs commandes client à traiter simultanément. Ces commandes, prises en charge par un préparateur, sont dispatchées* sur la base de différents critères permettant de réduire le cycle de préparation : articles similaires, proximité physique des articles à prélever.
Préparation vocale (Voice Picking)
Système de préparation de commandes assisté par ordinateur qui indique au préparateur, au moyen d’un message audio transmis, l’endroit où il doit effectuer le prélèvement et le nombre d’unités à prélever. La lecture optique des codes-à-barres des unités prélevées permet au système de contrôler la préparation au fur et à mesure de sa réalisation et de déclencher le prélèvement suivant.
PRESTATAIRE DE SERVICES LOGISTIQUES
Entreprise assurant la réalisation d'activités logistiques pour le compte d'un industriel ou d'un distributeur. Selon la complexité et le type d’opérations à valeur ajoutée réalisées par les prestataires logistiques, plusieurs catégories d’acteurs se dégagent : - les prestataires logistiques classiques qui assurent l’exécution des opérations de logistique physique (transport et entreposage) et dont le système de gestion se limite au suivi de celle-ci pour le compte de l’entreprise cliente ; - les prestataires logistiques à valeur ajoutée qui intègrent à l’offre du prestataire classique un certain nombre de services allant de la prise en charges d’opérations de manipulations complexes (co-manufacturing, co-packing), à la gestion d’opérations administratives (facturation, commandes) et de gestion de l’information (tracking-tracing…) ; - les intégrateurs de services logistiques qui se caractérisent par la quasi-absence de moyens physiques propres et dont la spécificité est d’intégrer les prestations de différentes entreprises sous-traitantes (transport, entreposage, opérations à valeur ajoutée…) et d’en assurer la cohérence et la gestion par la maîtrise des flux d’informations qui s’y rapportent.Il est à noter que différentes appellations anglo-saxonnes caractérisent ces trois catégories. La première et la seconde sont fréquemment regroupées sous le terme de Third Party Logistics (3PL). La troisième correspond à la terminologie déposée par Accenture de Fourth Party Logistics (4PL). Enfin, même s’il reste assez rare et très proche du 4PL, le nom de Fifth Party Logistics (5PL) est attribué à des prestataires de services logistiques qui conçoivent, organisent et réalisent pour le compte d’un donneur d’ordre, des solutions logistiques (notamment en matière de système d’information) en mobilisant les technologies adaptées (niveau conceptuel).
Processus
Ensemble de moyens (ces moyens peuvent inclure le personnel, les installations, les équipements, les techniques et les méthodes) et d’activités liés qui transforment des éléments entrants en éléments sortants. (Norme internationale ISO / DIS 8402).
Production synchrone
Modèle de pilotage des flux de production qui consiste à déclencher, juste à temps et dans l’ordre de leur utilisation sur la chaîne de montage, la fabrication de pièces détachées, composants ou sous-ensembles par le fournisseur.
PROFIT DIRECT PAR PRODUIT
Méthode développée initialement (années 60) pour les produits d’épicerie qui consiste à estimer le coût de passage d’un produit au travers des différents maillons composant la chaîne logistique*. Le Profit Direct par Produit consiste en une évaluation de la contribution de chaque produit à la rentabilité. A la marge brute par produit sont enlevés les coûts de manutention, d’entreposage, de transport ou encore de main d’œuvre qui lui sont directement imputables.
PROGICIEL DE GESTION INTEGRÉ
Voir ERP.
PROGRAMME DIRECTEUR DE PRODUCTION
Planification à moyen terme de la production indiquant pour chaque article, les lancements de fabrication en quantités et délais en fonction de la demande et des capacités de l’entreprise. Le PDP permet notamment d’établir le Programme Directeur des Approvisionnements*.
PROGRAMME DIRECTEUR DES APPROVISIONNEMENTS OU PLANIFICATION EN BESOINS MATIÈRES (PBM)
Planification à moyen terme des besoins en approvisionnement de l’entreprise indiquant pour chaque référence matière, composant ou produit semi-fini, les quantités et les délais en fonction des lancements de fabrication par l’entreprise.
Projet / Gestion de projet
Ensemble d’activités coordonnées et maîtrisées comportant des dates de début et de fin, entrepris dans le but d’atteindre un objectif conforme à des exigences spécifiques. (Norme X50-115 AFNOR (2002). La gestion de projet implique, de la part du chef de projet, le pilotage des activités réalisées par des expertises professionnelles différentes et complémentaires les unes des autres.
Projet en blanc
Opération de construction immobilière (entrepôt, plate-forme logistique par exemple) lancée sans contrat de location ou vente préalable.
Projet en gris
Opération de construction immobilière, bénéficiant d’un permis de construire dont la réalisation ne sera lancée qu’après location ou vente de tout ou partie du projet à un ou plusieurs utilisateurs.
Put to Light
Mode de préparation des commandes* assisté par ordinateur qui indique au préparateur, à l’aide d’un signal lumineux, dans quel contenant (bac, case…) il doit déposer les articles des différentes commandes clients dont il a préalablement et simultanément prélevé tous les articles. A chaque vague de commandes, chaque contenant est affecté à une commande client ; la lecture optique des codes-à-barres* des unités prélevées déclenche le signal lumineux du contenant dans lequel il doit être déposé.