Centres de Distribution Urbaine

D’un point de vue européen on parle de centre de consolidation (urban distribution center) plutôt que centre de distribution. Cependant ce terme désigne des modèles variés, différent du modèle français souvent associé à une initiative publique. Les CDU peuvent être dédiés à la livraison d’un équipement particulier (aéroport, centre commercial) ou aux flux de BTP d’une opération d‘aménagement. Les CDU dit « généralistes » varient dans la zone desservie (du quartier à l’agglomération), les flux traiter (hors alimentaire / dédié alimentaire) et à la cible principale. Alors qu’en France la plupart des CDU cherchent à capter les flux des transporteurs, un réseau de CDU aux Pays Bas s’adressent aux commerçants, leur proposant de prendre en charge leur livraison et leur proposant des services annexes.  Les CDU ne sont pas nécessairement à l’initiative du public : certaines initiatives sont portées par des acteurs privés seuls ou en consortiums, d’autres sont le fruit de collaborations public-privé.

Il est difficile de définir un modèle type de CDU. Ils varient selon le contexte : avec de nombreux commerçants et transporteurs indépendants, les villes italiennes présentent une marge importante d’optimisation des flux.  Il faut également être prudent lorsque l’on parle du taux de « succès », qui correspond souvent à la survie d’un CDU. Or, le CDU n’est pas (ou en tout cas ne doit pas être) un objectif en soi.

Les études de cas approfondies sont rares, faute de données précises et complètes. Cependant la recherche a développé des modèles d’évaluation et de simulation. Les avantages potentiels socio-économiques des CDU sont nombreux (réduction des km parcourus, de la pollution, de la congestion). Cependant, hormis les CDU dédiés à un équipement ou une opération d’aménagement, on ne trouve pas à ce jour de réel cas de succès d’un CDU. De nombreux problèmes se rencontrent dans leur mise en œuvre : mauvaise connaissance des flux , défaut d’implication des parties prenantes, etc. Généralement les CDU doivent être subventionnés ou impliquent des surcouts pour les parties prenantes. N’ayant pas de masse critique suffisante, ils n’atteignent souvent pas l’équilibre économique recherché et n’ont pas d’impact significatifs au niveau des flux urbains.