Vous êtes ici : Accueil > La supply chain > Vision prospective de la logistique

Vision prospective de la logistique

Souvent issus à l’origine du transport, de l’entreposage ou de la commission de transport, les prestataires de services logistiques (PSL) ne cessent de faire progresser leur offre à la fois vers l’amont - en proposant la réalisation d’activités para-industrielles (assemblage, conditionnement, contrôles qualité…) - et vers l’aval  - en prenant en charge des activités para-commerciales (SAV, facturation…).

Evolution des schémas logistiques durant la décennie 2000 - 2010

Evolution des schémas logistiques durant la décennie 2000 - 2010

 

Une extension continue de l’offre proposée par les prestataires de services logistiques

 

L’extension de l’offre des professionnels), via notamment la croissance externe, à  l’ensemble des métiers de la chaîne logistique (transport + entreposage) a donné naissance aux « 2PL » ou Second Party Logistics.

  • Sont ensuite apparus les « 3PL » ou Third Party Logistics qui mettent en place les outils, compétences et systèmes nécessaires à la réalisation d’opérations logistiques correspondant à une partie de l’activité amont (production) et/ou aval (distribution) des chargeurs : opérations d’assemblage, pré- et post-manufacturing, contrôles qualité, préparation de produits selon les «recettes» des industriels, emballage et reconditionnement à façon, installation, SAV, échanges ou retour des invendus…
  • Les « 4PL » ou Fourth Party Logistics sont, eux, en mesure de proposer à leurs clients l’optimisation de l’ensemble de leur supply chain (des fournisseurs des fournisseurs aux clients du client) avec planification et coordination des flux d’informations entre tous les acteurs de la chaîne. Dans ce cadre, ils peuvent :
    • mettre en place des partenariats avec les industriels, voire racheter leur logistique;
    • effectuer une mutualisation pour les industriels fournisseurs de la grande distribution (Gestion Mutualisée des Approvisionnements ou pooling)
    • gérer un entrepôt mutualisé de consolidation aval (EMCA) comme celui dédié à la brasserie, initié par Danone Eaux France en partenariat avec Carrefour et ID Logistics sur Clésud destiné à approvisionner diverses enseignes (Carrefour, Casino, Auchan...) …
  • Enfin, même s’il reste assez rare et très proche du 4PL, le nom de Fifth Party Logistics (5PL) est attribué à des prestataires de services logistiques qui conçoivent, organisent et réalisent pour le compte d’un donneur d’ordre, des solutions logistiques (notamment en matière de systèmes d’informations) en mobilisant les technologies adaptées (niveau conceptuel).

Vision prospective des schémas logistiques : les mutations en cours

Vision prospective des schémas logistiques : les mutations en cours

Aujourd’hui, le e-commerce constitue une nouvelle opportunité pour les PSL même si elle implique qu’ils étendent leur sphère d’action du B to B (commandes massives vers un nombre restreint de points de livraison) au B to C dont la problématique est toute autre.

De même, le développement de la reverse logistics ou logistique inversée, c’est-à-dire le pilotage des flux physiques retours de la supply chain (5 à 7 % des achats retournés pour la vente à distance, emballages, produits devant être recyclés et déchets) constitue un nouvel axe stratégique pour des prestataires ayant la capacité de consolidation / massification.