Vous êtes ici : Accueil > La filière en PACA > Les infrastructures

Les infrastructures

La région PACA fait partie des quelques régions multimodales en Europe. Dotée d’un emplacement idéal, elle bénéficie d’un ensemble d’installations complémentaires et dispose de tous les moyens de transport existants :

• Voies maritimes : le port dispose d’excellentes liaisons vers les pays de la Méditerranée et est un port d’escale de tout premier plan pour le trafic entre l’Extrême Orient, l’Europe et les États Unis.

• Le réseau ferroviaire est bien organisé et la plupart des zones industrielles disposent d’une ligne de chemin de fer. Les trains de fret et de voyageurs relient la région à l’ensemble de l’Europe.

• Les voies fluviales remontent les vallées du Rhône et de la Saône (navires fluvio-maritimes).

• Les pipelines acheminent le pétrole et le gaz vers la Suisse et l’Allemagne.

• Le transport aérien s’effectue notamment à partir de l’aéroport international de Marseille-Provence situé à moins de 30 kilomètres de Marseille.

• Des routes à quatre voies et des autoroutes quadrillent la région, la reliant ainsi à l’Espagne à l’Ouest, l’Italie à l’Est et à l’Europe du Nord ; Salon-de-Provence, situé au centre de la région, est le nœud central de ce réseau à échelle européenne.
 

Le transport fluvial 
Le transport aérien
Le transport maritime
Le transport ferroviaire
Le transport routier
 

Le transport fluvial

La fonction du transport fluvial

• Forte attractivité de Marseille/Fos
• Forte croissance potentielle du trafic portuire.
• Croissance des trafics conteneurisés
• Investissements lourds
• Fiabilité retrouvée (réforme portuaire)
• Position stratégique (port d’entrée Sud Europe)

Les atouts du transport fluvial

• Mode écologique de transport qui dessert les besoins des économies locales en évitant un recours excessif à la route. Le transport fluvial émet en moyenne 2,6 fois moins de gaz à effet de serre que le transport routier.

Une seule barge = 140 camions
Un train = 80 camions

• Le coût attractif
Avec 5 litres de carburant par tonne de marchandise, une barge parcourt :
- 75 fois plus de distance qu’un avion
- 5 fois plus qu’un camion.

• La fiabilité et sécurité
• La souplesse et sécurité des transports de grandes masses
• La souplesse, la fluidité
• S’inscrit dans une démarche de développement durable et d’optimisation des ressources foncières.

LE PORT D'ARLES

Au croisement de l’axe nord-sud de l’Europe et du bassin méditerranéen, la situation géographique du port d’Arles offre un potentiel unique pour couvrir les principales liaisons maritimes européennes et méditerranéennes.

Ses avantages :

  • Premier port fluvial en aval du Rhône,
  • Accueil des navires jusqu'à 3000 tonnes,
  • Plus de trente liaisons au tramping : pays de l'Est, Maghreb, Europe du Nord et du Sud, Proche Orient,
  • Réception du trafic ferroviaire du wagon isolé au train complet, voies ferrées bord à quai,
  • 11 hectares et 4000 m2 d'entrepôts, sur un site clôturé et gardé,
  • 40 hectares pour l'accueil des entreprises du transport et de la logistique

Site internet : portfluvial@arles.cci.fr

LE PORT DU PONTET-AVIGNON

Exploité par la Chambre de Commerce de Vaucluse depuis 1961, le port de commerce Avignon – Le Pontet est situé sur la RN 7, à 3 km de l’autoroute A7, péage d’Avignon nord, le port fluvial Avignon – Le Pontet est positionné au carrefour de l’arc méditerranéen et de l’axe rhodanien, il bénéficie :

  • De la proximité d’importants axes de communication
  • De la présence de nombreux groupes internationaux
  • D’un bassin de population d’1 million de personnes

Infrastructures :
Le port fluvial est spécialisé pour la manutention de produits en vrac.
Situé sur une zone de 7 ha, il est équipé d’installations permettant de traiter un trafic fluvial de plus de 200 000 tonnes mais également d’offrir tout un ensemble de services destinés aux entreprises.
Il dispose de :

  • 1 quai de 143 mètres sur 15 mètres
  • 2 grues à câbles avec trémie (6 tonnes à 15 mètres - 5 tonnes à 12 mètres
  • 1 goulotte de chargement
  • 1 hectare de zone de stockage extérieur
  • 2 400 m² d’entrepôts
  • 1 pesage sur pont à bascule de 50 tonnes

Des investissements importants :
En association avec Voie Navigable de France (VNF) et la région PACA, dans le cadre du Contrat de Projets Inter Régional Plan Rhône, la CCI de Vaucluse va investir 5 millions d’euros pour développer et moderniser le port Avignon – Le Pontet.
Cet investissement permettra de développer la zone portuaire et d’implanter des entreprises en lien avec le trafic fluvial. Le projet de la CCI de Vaucluse est de créer un véritable site structurant pour l’économie de Vaucluse tout en répondant aux futures conditions économiques.
Un site répondant aux nouvelles règles environnementales
Le Rhône représente un enjeu économique, mais aussi environnemental, le développement du transport fluvial et les reports modaux pouvant contribuer à répondre aux nouvelles normes définies par le protocole de Kyoto.

Site internet : portavignon.gandi-site.net

Retour en haut de page

Le transport aérien

L’aéroport au fort développement, au cœur de la Méditerranée

7,3 millions de passagers et plus de 100 lignes aériennes en vol directs et réguliers. Avec un trafic passager en hausse de près de 5% en 2009, l’Aéroport Marseille Provence signe la seconde plus forte progression de trafic des 100 plus grands aéroports européens.

En 2009, l’aéroport Marseille Provence a battu à la fois son record historique du nombre de passagers, mais aussi son record historique du nombre de tonnes de fret.

L’Aéroport Marseille Provence propose des infrastructures modernes et innovantes dans le cadre d’un développement aérien international : Il permet ainsi d’accueillir sur la plate-forme tout type d’appareil dans les meilleures conditions :

  • 2 pistes, catégorie III
  • Aéroport ouvert 24H/24H

Excellentes conditions météorologiques
Pas de contraintes de slots
Réserves foncières importantes pour les développements futurs

  • Pas de saturation de l’espace aérien
  • Capacité aérogare de 11,5 millions de passagers
  • 98 banques d’enregistrement

43 portes d’embarquement
46 parkings avions disponibles
19 postes au contact et 30 au large 

 Les chiffres clés de l’Aéroport Marseille Provence (2009)

  • 7,3 millions de passagers = + 5 % du trafic passagers comparé à 2008.
  • 2ème plus forte progression de trafic des 100 plus grands aéroports européens.
  • 81 villes reliées par 102 lignes aériennes régulières et directes vers 28 pays.
  • 40 compagnies aériennes régulières.
  • 49 000 tonnes de fret (3ème aéroport Fret de France)
     

Lien  utile : www.mp.aeroport.fr

 Retour en haut de page

Le transport maritime

LE GRAND PORT MARITIME DE MARSEILLE (GPMM)

Trafic annuel 2009 : 83 Millions de tonnes

- Marchandises diverses :14,51 Millions de tonnes
Dont conteneurs : 8,68 Mt
Dont roulant : 4,04 Mt
Dont conventionnel : 1,78 Mt

- Hydrocarbures : 57,07 Mt
- Vracs liquides : 3 Mt
- Vracs solides : 8,46 Mt
- Passagers : 2,078 Millions de passagers

Lien Utile : vous pourrez retrouver une information beaucoup plus détaillée et commentée de ces éléments en consultant le dossier de presse « bilan 2009 », à télécharger sur le site Internet, www.marseille-port.fr

Nombre de lignes maritimes

63 services directs réguliers, opérés par 58 armements dont les 20 premiers mondiaux, touchant 140 pays et 400 ports dans le monde.

Zones portuaires

Le port de Marseille Fos est divisé en 2 zones géographiques distinctes, appelés Bassins Est (à Marseille, 400 hectares) et Bassins Ouest (implantés sur les communes de Fos, Port-St-Louis, Martigues et Port-de-Bouc, 10.000 hectares). La plupart des activités sont représentées dans les 2 zones, à l’exception de l’activité passagers opérée exclusivement dans les Bassins Est. Vous pouvez également sur le site Internet www.marseille-port.fr consulter les cartes interactives des projets du port, et télécharger les plans du port.

LE PORT DE TOULON

Toulon est un port de marchandises positionné sur le traitement de fret non containérisé, de tuyaux et de vrac (clinket et ciment) avec transport par polyrail. Le port de Toulon est également spécialisé dans le cabotage roulier puisque la Sté GLD LINES a ouvert depuis le 28 janvier 2005 une ligne maritime reliant La Seyne Brégaillon à Civitavecchia (près de Rome, en Italie) dédiée au transport de voitures neuves pour le compte du groupe PSA.

Le port de commerce est constitué des terminaux marchandises Nord et Sud de la Seyne Brégaillon. Le terminal Nord est équipé d’un quai de 215 mètres de long, de deux grues de 26 tonnes à 25 mètres sur rail, d’un pont bascule mixte rail / route de 100 tonnes, d’un portique à vrac et d’un poste RO –RO (Roll-on, Roll-on) pour le trafic roulier. Le terminal Sud, destiné aux trafics spéciaux, possède un quai de 240 mètres.

Site internet : Port de Toulon

 LE PORT DE NICE

Le port de Nice - port d’État - les ports de Cannes, Golfe-Juan et Villefranche - ports concédés par le Conseil Général des Alpes-Maritimes - sont gérés par la CCI Nice Côte d’Azur. Ils participent activement au développement de l’économie des Alpes-Maritimes et ont généré en 2001, environ 460 millions d’euros de retombées pour le département.
Le port de Nice est idéalement positionné au centre du département, au cœur de la riviera et de la capitale de la Côte d’azur. Situé dans une anse, il est protégé des principaux vents dominants, d’Est et d’Ouest.Très attractif, situé par ailleurs à 20 minutes de l’aéroport international Nice-côte d’azur, il est le port « continental » le plus proche de la Corse.
Le port départemental de Nice se développe autour de quatre activités : le trafic de passagers vers la Corse, la croisière, le trafic de ciment (premier port de France), la grande plaisance et la plaisance.

Les infrastructures :
La protection à la mer du port de Nice est assurée par deux ouvrages, la digue du large au Sud, l’épi et le contre-épi de la poudrière à l’Est.

A l’intérieur, le plan d’eau du port se compose de quatre bassins:
• Le bassin Lympia.
D’une surface de 28 533 m², il est dédié principalement à la plaisance, la servitude (bateaux administratifs) et la pêche, mais aussi au commerce.
Il comporte 6 quais d’une superficie totale de 21 066 m² : quai des Caboteurs, quai des Docks, quai des Deux Emmanuel, quai Cassini, quai Papacino, quai de la Douane.La capacité en grande plaisance est de 24 postes pour des unités comprises entre 25 m et 60m.

• Le bassin de la Tour Rouge.
D’une surface de 8825 m², il est consacré à la petite plaisance et aux sports nautiques, il comprend trois appontements d’une longueur totale d’environ 120 mètres.

• Le bassin des Amiraux et le Bassin du Commerce.
D’une surface totale de 111 178 m² ils sont essentiellement utilisés pour le trafic passager avec la Corse, la croisière et le transport de marchandises.

Site internet : port de Nice

 Retour en haut de page

 Le transport ferroviaire

Le réseau ferroviaire est relié à l’ensemble de la France et à l’Europe. Il dispose de 15 gares ferroviaires pour le trafic local, national et international. La région dispose de 166 installations terminales reliées au réseau auxquelles 131 sociétés sont connectées.

La gare de triage de Miramas constitue une véritable plaque tournante du réseau régional : 1300 wagons y sont traités chaque jour. C’est la seconde gare de triage en France, avec 14 millions de tonnes de fret annuel.
En 2001, le fret ferroviaire était de 18,5 millions de tonnes pour toute la région PACA.

Toutes les nouvelles plates-formes logistiques sont reliées au réseau ferroviaire.

Des navettes quotidiennes relient le Port de Marseille à destination de toute la France et de l’Europe ; Marseille est notamment relié par navette à la plate-forme « Metz-Sablons » opérée par le réseau européen « quality Net ».
Depuis Juin 2000, le TGV MEDITERRANEE, nouvelle ligne du « train à grande vitesse », dessert la Provence pour le transport passager, mettant Marseille à 3 heures de Paris et à 1 h 40 de Lyon.
 

 Retour en haut de page

Le transport routier

En Provence, le transport bénéficie d’infrastructures routières modernes et efficaces, grâce à un réseau routier dense et fluide d’autoroutes et de routes à quatre voies. Près de 500 km de ces infrastructures pour un territoire de 5500 km2.

Un des réseaux les plus fluides en Europe : 36 véhicules/km par rapport à la moyenne européenne qui est de 44.
Ce réseau permet de relier toutes les zones industrielles et logistiques entre elles, et avec le reste de la France et l’Europe.

Salon, au centre de la Provence est le carrefour autoroutier de l’Europe du Sud, et dessert l’Espagne (6 heures par camion par la nationale 155 puis l’autoroute A9), l’Italie à l’Est (3 heures par l’autoroute A8), et le reste de la France et l’Europe du Nord par l’autoroute A7.
 

Retour en haut de page